Adelaide, far far away

Je sais, il serait temps de que rattrape mon retard. Mais franchement, il se passe pleins de trucs, j’ai pas trop le temps, je préfère profiter de mes amis – qui partent bientôt – plutôt que d’être devant mon ordinateur les jours où je travaille pas. Pas trop le temps d’écrire donc. Bugga.

Mais me voilà aujourd’hui pour vous publier deux articles sur mon trip à Adelaide. C’était il y a pratiquement un mois maintenant. Mais c’était vraiment cool. Donc voilà en gros ce que nous j’ai fait.

J’ai donc fait du couchsurfing chez Richie. Il est venu me chercher en ville le mercredi en fin d’après-midi. Il y a une heure de vol depuis Melbourne, et une demi-heure de décalage horaire. Le centre-ville est petit par rapport à Melbourne, mais il y a une grande rue piétonne et ça c’est cool. J’ai donc un peu marcher, magasiner et visiter le mercredi.

41

Puis arrivé chez Richie, voilà que nous sommes 11 couchsurfers chez lui. Surprise ! Mais j’ai pu dormir sur le canapé. Comme j’étais encore malade – parasite life – je me suis endormie à 21h sur le canap pendant que les autres faisaient la fête.

Le lendemain, réveil assez matinal pour aller au café juste à côté. J’ai bien mangé et bien bu mon chaï mais j’ai hélas tout vomi deux minutes après – parasite life. J’ai bien sympathiser avec deux français et un british, nous partons donc ensemble en ville. Il y a 35min de train, ça ne m’a donc pas trop changer de ma vie à Melbourne.

36

Puis on les a laissé en ville avec leur backpacks sur le dos pour nous diriger vers le South Australian Museum, un musée qui regroupe plusieurs expositions sur les aborigènes, les animaux – empaillés – et pleins d’autres trucs intéressants – dont la parasite life. J’avoue qu’au bout d’un moment on en a eu un peu marre et on est parti.

Puis direction – juste à côté, je vous l’ai dit Adelaide est petite – la Art Gallery of SA. C’est un super musée d’art, qui combine dans les mêmes pièces, art moderne et art classique. J’ai adoré. C’était une des premières fois pour Brad dans un musée d’art, et il a vraiment aimé aussi. On s’y est baladé un bon moment, et certaines oeuvres nous on vraiment marqués.

Après un petit lunch – que je n’ai pas vomi, mais j’ai pratiquement rien mangé aussi – on est parti faire un petit tour dans le Adelaide Botanic Garden. C’est sympa mais si c’est sans doute pas la meilleure saison pour y aller.

Ce qui m’a vraiment surprise, au delà de la petitesse de la ville, c’est l’architecture. Chaque bâtiment est unique, et ne ressemble pas du tout à celui d’à côté. Et puis Adelaide est connue comme une ville d’Eglises et c’est vrai, il y a des églises à chaque coin de rue.

Puis nous sommes retournés à la maison, creuvés. On a bien dormi le soir. Et j’ai pu dormir dans le van avec Brad, donc aller au lit tôt, dans le calme. Comme j’étais malade, je n’ai même pas pu partager un verre avec eux – antibio oblige – c’était chiant.

La suite dans 10 minutes.

Advertisements

3 thoughts on “Adelaide, far far away

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s