Premier jour sur le sol Australien

Quelle expérience terrible de prendre l’avion pendant aussi longtemps. Après 5h de voiture, nous voici à Roissy CDG. La queue. La douane. Contrôles. Attente. Et me voilà dans mon premier avion.

 

Repas indien, bien sûr. J’ai hélas manger un piment, le prenant pour un poivron. J’ai pleuré pendant une heure et j’ai du me rendre dans les toilettes une dizaine de fois. On a eu deux repas pendant le premier voyage, un diner et un petit déjeuner. 8h d’avion plus tard, entre une américaine chelou et un indien qui ronfle avant même que l’avion ai décollé, et en plus, devant une gamine qui a shooté mon siège tout le trajet, autant vous dire que j’ai pas dormi. J’ai regarder le BFG (Bon Gros Géant en France réalisé par Spielberg) en anglais et j’ai du remettre en cause mon niveau d’anglais car même si j’ai compris le film y a des moments ou bah…. J’ai pas compris. J’ai essayé de dormir sans succès. J’ai mangé. Bref. On est arrivé. Repassage a la douane indienne pour prendre mon transit vers l’Australie. Qui est un peu plus stricte et vachement moins moderne que la douane française et en plus ils te palpent. C’est reparti pour 11h d’avion. J’ai rencontré des françaises entre temps mais je me suis fait la promesse de pas trainer avec des français alors je sais pas si je les reverrais. Et je monte dans l’avion, me réjouit de ne pas avoir de gosse a cote de moi ni derriere moi et la une femme debarque. Elle s’asseoit a côté de moi et… Elle a une gamine dans les bras. Bon… Malheur. J’ai pris un somnifère et j’ai dormi. Une grosse partie du trajet, surtout celle ou j’ai essaye de me mettre devant le seul film français du programme “Retour chez ma mère” avec Alexandra Lamy. J’ai mangé deux repas et un petit-déjeuner. J’ai fini par me dire que j’etais impolie parce qu’elle avait l’air gentille la madame a cote. Et elle parlait anglais. Alors j’ai enlevé mon casque et le flot a déferlé. Elle ne s’est pratiquement pas arrêté de parler de tout le reste du trajet. Mais elle était sympa. Et heureusement qu’elle était là. Je vous raconte la suite très vite. Des bisous les frenchy.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s